L’association

Historique

L’association Houmbaba s’est constituée sur la base d’un regard pluridisciplinaire et novateur porté sur l’écologie.

Cette pensée écologique originale, marquée par une réflexion philosophique et anthropologique menée de longue date par Antoine Nochy, philosophe et zootechnicien, et Jacques Deschamps, philosophe et chercheur à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, s’appuie sur plus de quinze années de recherches et de travaux de terrain sur les prédateurs, et plus particulièrement les loups, en Europe et au Parc national de Yellowstone, aux côtés de Carter Niemeyer et Douglas Smith, grands spécialistes américains de la détection et de la capture du loup. C’est aussi le fruit du travail de recherche appliquée mené par Olivier Thaler au sein du premier département européen d’ingénierie en écologie et gestion de la biodiversité à l’Université Montpellier 2.

Cette double perspective, à la fois philosophique et zootechnique, appliquée à l’écologie a conduit ces derniers à traiter de la question anthropologique du sauvage à partir du cas spécifique du prédateur et des situations qu’il induit.

Alain Sennepin, écologiste spécialiste du tigre, et Jean-Jacques Blanchon, spécialiste de la biodiversité à la Fondation Nicolas Hulot et responsable de la Réserve des Monts d’Azur, qui réfléchissaient au rewilding (« ré-ensauvagement ») et au lâcher de bisons, se sont associés à cette démarche.

Outre ces différents acteurs de l’écologie et de la philosophie, l’association Houmbaba rassemble des personnes issues des secteurs du multimédia, du journalisme, de l’audiovisuel et de l’associatif. Tous se sont ainsi réunis autour d’une volonté commune de propositions et d’actions de solutionnement scientifique, intellectuel et communicationnel des problèmes spécifiques induits par la présence des prédateurs.

Statuts

Houmbaba est une association de Loi 1901, créée le 4 avril 2012 et déclarée auprès de la Préfecture de police de Paris. L’annonce de sa création est parue dans le Journal Officiel du 28/04/2012 sous le numéro 1108. Cette annonce a été rectifiée dans le Journal Officiel  du 29/09/2012, sous le numéro 1364.

Houmbaba est composée de membres d’honneurs, de membres actifs et de membres bienfaiteurs. Elle est dirigée par un Conseil d’administration, dont le nombre de membres est aujourd’hui fixé à 6, et possède un Comité d’expertise.

Télécharger ici les statuts de l’association.

Conseil d’administration

Président : Jean-Jacques Blanchon, spécialiste de la biodiversité à la Fondation Nicolas Hulot et responsable de la réserve biologique des Monts d’Azur. Il a rejoint Houmbaba en tant que chef de projet associé.

Trésorier : Vincent Lefèbvre, preneur de son. Ses expériences de terrain sur des films documentaires et des longs métrages (notamment « Himalaya, l’enfance d’un chef ») ont été les éléments déclencheurs de sa prise de conscience écologique. Il s’est engagé dans le développement de l’association en tant que chef de projet associé sur la production des supports audiovisuels de communication et d’information.

Secrétaire : Louise Deschamps, journaliste. Chef de projet associée sur la production des supports multimédias de communication et d’information, elle assure aussi la coordination au sein de l’association.

Membre actif : Anne-Marie Gosse, responsable associative, spécialisée dans les droits de l’homme et le sanitaire et social. Outre son engagement professionnel dans le secteur associatif, elle a toujours participé à la vie citoyenne de la cité comme bénévole dans diverses organisations (Sidaction, Oxfam France, Centre de Recherche sur la Paix). Elle a rejoint l’association Houmbaba en tant que coresponsable du montage de projets.

Membre actif : Antoine Nochy, ingénieur écologue. Il étudie les loups sauvages dans leur milieu naturel depuis plus de quinze ans, en Europe et aux États Unis. Fondateur de l’association, il est membre de son Comité d’expertise.

Membre actif : Olivier Thaler, directeur de la Faculté des sciences et codirecteur du département d’ingénierie en écologie et gestion de la biodiversité à l’Université Monptellier 2. Il a intégré l’association à titre personnel en tant que chef de projet associé, et siège par ailleurs au Comité d’expertise en tant que Codirecteur du département IEGB de l’Université Monptellier 2.